(au galop)

 

 

« Je naquis à Bastia un 21 février 1976. »

Laure_enfant

1994 – Bac, permis de conduire. Quitter l’île. Un bateau pour Marseille. L’aube. La lumière change. Échangeurs d’autoroute. Une année à Aix-en-Provence. Études de lettres classiques. Puis modernes. Je découvre des revues de création. L’énergie de l’édition indépendante. J’écris. La Sainte-Victoire comme nouvelle mer, obsession agaçante. Je reprends la route. Plus loin vers le nord.

1995 – Paris, études de lettres – toujours –, adieu le bleu du ciel. Bonjour Le Bleu du ciel & Le Rouge et le noir & a rose is a rose is a rose is &. La Bibliothèque Publique d’Information, dévorer les livres, rencontrer des auteurs, ne pas hiérarchiser désir d’édition et désir d’écriture.

1998 – J’écris sur Denis Roche et Emmanuel Hocquard – mémoire de Master sous la direction d’Éric Dayre. Et commence à travailler chez Al Dante avec Laurent Cauwet.

2000 – Publication d’un extrait d’Éros Peccadille dans la revue Quaderno 5 (éditions MeMo).

2001 – Je crée et dirige la collection « & » chez Al Dante : des outils théoriques pour lire la poésie contemporaine : Notes, parenthèses et jeux de roses de Pierre Courtaud sur Gertrude Stein, Trois essais de poésie littérale de Jean-Pierre Bobillot – de Rimbaud à Denis Roche, d’Apollinaire à Bernard Heidsieck –, Notes convergentes de Bernard Heidsieck, Doc(k)s mode d’emploi de Philippe Castellin, La Lignée oubliée de Marc Partouche – bohèmes, avant-gardes et art contemporain de 1830 à nos jours…

2002 – Publication d’Éros Peccadille aux éditions Al Dante.

Des textes publiés dans les revues Le Jardin ouvrier, Nioques, Mission impossible, Dedicate, Musica Falsa, Inter, BoXon

Lectures publiques. Quelques performances.Limongi Mellano

2004 – Je ne sais rien d’un homme quand je sais qu’il s’appelle Jacques, Al Dante.

2005 – La Rumeur des espaces négatifs, Éditions Léo Scheer – avec Thomas Lélu qui signe les images et la maquette du livre.

Orchidées & salami, court texte rock’n’roll publié par Discobabel dans leur collection «Carte du Tendre».

Textes dans les revues La Règle du Jeu, Action restreinte, Action poétique…

Également publication de textes critiques dans les Cahiers Critiques de Poésie, La Revue Littéraire, le site Cronopios

2006 – Fonction Elvis, Éditions Léo Scheer.

Je suis la voix du disque de Pierre Henry, Deux coups de sonnette (Signatures/Radio France), étape importante dans le travail de la lecture publique.

LaureliJe crée et dirige la collection « Laureli » consacrée à la littérature contemporaine. En septembre 2012, il y aura 51 titres parus.

Conférences en France et à l’étranger – Brésil, Canada, Espagne… – sur la littérature, sur l’édition, l’écriture.

Lectures-concerts avec Olivier Mellano – musicien.

2008 – le RALBUM, livre-disque publié par Laureli aux Éditions Léo Scheer, sur une idée d’Olivier Mellano et Emmanuel Tugny.

Écrivains en séries – collectif d’écrivains et d’artistes publié par Laureli consacré aux séries télévisées sur une idée d’Emmanuel Rabu : saison 1 en 2009, saison 2 en 2010 ; en tout, coordination de 1200 pages et 130 intervenants, sur 210 séries.

2009 – Le Travail de rivière. Fanette Mellier, graphiste typographe, passe commande de textes auprès d’écrivains : Éric Chevillard, Céline Minard, Manuel Joseph et moi-même, qui écris, donc, Le Travail de rivière (éditions Dissonances/ Pôle graphique de Chaumont).

Publications dans les revues Rouge déclic, Espace(s), Intranqu’îllités, La Gazette des jockeys camouflés… le collectif Le Ciel vu de la Terre (Inculte)…

2012 – Publication d’un essai littéraire, Indociles (Éditions Léo Scheer) consacré à Denis Roche, Hélène Bessette, Kathy Acker, B.S. Johnson.

Laureli continue son aventure de façon indépendante.

2013 – Le Travail de rivière est disponible en version iPad chez Art, Book, Magazine.

Direction d’ateliers de création littéraire, workshop et masterclass principalement en écoles d’art.

Lectures publiques. Rencontres en librairies.

Toujours en 2013 : publication de Soliste aux éditions Inculte.

J’enseigne la création littéraire à l’École supérieure d’art du Havre dans le cadre du Master Lettres et Création littéraire, premier Master de ce type en France créé par l’ESADHaR et l’université du Havre, tout en intervenant également dans d’autres écoles – comme celles de Cambrai et de Metz. Le Master du Havre s’affirme rapidement comme un lieu ultra-dynamique et enthousiasmant de création littéraire mais aussi de croisement entre les arts et les pratiques.

2014 – Débuts de L’Hospitalité, ma programmation à la librairie-galerie Le Monte-en-l’air (Paris, Ménilmontant) développée grâce à une résidence octroyée par la région Île-de-France. Interventions, également, auprès d’Autremonde, association de solidarité qui lutte contre les différentes formes d’exclusion. Remue.net relaie les événements.

 

Publication dans les revues Le Salon, Grumeaux

Autoharp

J’assure à présent la coordination du Master de Création littéraire du Havre (concernant le parcours Création) tout en continuant à y enseigner.

En parallèle de mon travail d’écriture, je développe depuis 2013 une forme qui s’apparente à la performance, à mi-chemin entre conférence, lecture littéraire et moment musical. Elle a déjà été créée – avec des variantes à chaque fois – aux Laboratoires d’Aubervilliers, au Palais de Tokyo, à la Maison de la Poésie de Paris… C’est notamment pour moi l’occasion d’intégrer une pratique musicale à ma pratique littéraire.

poesieLe 8 mai 2014, je fais réaliser le tatouage « poésie » en bas de mon dos, pris comme un livre, « poésie » apparaissant en belle page. C’est un geste manifeste. C’est aussi une vidéo éponyme dont la prise de vue et le montage sont réalisés par Emmanuelle Grangier.

En décembre 2014, j’ai l’honneur de rejoindre le comité d’administration de la Société des gens de lettres afin – notamment – de contribuer à œuvrer à la défense du statut social de l’écrivain.

Lancement le 11 mars 2015 d’un nouveau livre à paraître aux éditions du Monte-en-l’air : « Ensuite, j’ai rêvé de papayes et de bananes », avec une création graphique de Fanette Mellier.

À la rentrée littéraire 2015, publication d’un roman aux éditions Grasset : Anomalie des zones profondes du cerveau.