Une forme développée via Twitter.

 

J’avoue ne trop savoir ce qu’est la poésie. Mais je cerne assez bien ce qu’est un hashtag. Un lien dense et vertical comme la promesse d’un bouton de rose – is a rose – qui s’épanouit en fulgurance sur les réseaux, avant de se faner. Il m’est apparu que cet outil de communication à dièse pouvait être détourné de son usage efficace pour devenir aussi inutile qu’un lynx ou un Mozart, donc essentiel, et s’ériger en poétique contemporaine.

 

Il s’agit ainsi d’enchaîner les hashtags – uniquement des hashtags existants, détournés – dans une intention poétique – c’est-à-dire expressive, de remonétisation du sens et non, bien entendu, de joliesse supposée. Tous ces hashtag poèmes font 8 lignes – ou vers.

 

Explications plus détaillée de l’émergence de cette forme ici.

 

HashtagPoesie

Twitter @HashtagPoesie